Musée Redpath avec des enfants de 4 ans

Catégorie Balade, Vie montréalaise le 22 avril 2015 par Marion — Soyez le premier à commenter !

Lundi, la cuvée des bébés 2014 était à la garderie, et on a profité des grands toute la journée ! Direction McGill et le musée Redpath, un musée pas très connu et gratuit (contribution volontaire) avec une belle collection de coquillages, pierres, squelettes de dinosaures, animaux empaillés, momies, arts primitifs, etc.

Les enfants ont surtout aimé la partie animaux empaillés et squelettes de dinosaures (les coquillages aussi !), mais dans la semaine j’avais du répéter plusieurs fois à TiBibou de ne pas s’inquiéter car tous les gros animaux qu’on allait voir étaient morts depuis belle lurette ! Tout rassuré qu’il était, il a donc profité du musée avec ses amis.

Le dernier étage était consacré aux arts divers et variés (Afrique, Rome antique, Japon, etc.) J’essaie de capter son attention un minimum parce que ça commençait à ne plus trop l’intéresser, en lui montrant de vieux instruments de musique africains.

- Regarde les vieux instruments de musique, comme ils sont chouettes !

- Oui mais ils sont morts hein, maman ???

;)

NB1

NB2

NB3Photos : Nolwenn
Retouches : Marion

 

La pasta carbonara

Catégorie Cuisine le 12 avril 2015 par Marion — Soyez le premier à commenter !

On va s’arrêter là pour l’italien… autant je suis encore à peu près capable de le comprendre et de le traduire, autant le parler c’est une autre affaire ;)

Bref je m’en viens vous parler cuisine aujourd’hui ! Cuisine italienne donc !

Et je suis à peu près certaine qu’hormis quelques personnes ici et là bien informées/avec des origines italiennes/ayant séjourné en Italie (à vous de choisir…), la plupart d’entre vous faites des pâtes carbonara qui n’ont en fait rien d’italien… J’étais dans le même bateau jusqu’à la semaine dernière quand je suis tombée sur cet article.

Ah…

Des années de « carbo » avec lardons, crème et oignons… piiiiire même ! Je préférais y mettre du jambon et tout le monde autour de moi criait toujours au scandale genre « han la la, mais Marion c’est des l.a.r.d.o.n.s dans la carbo, franchement ! »

Bon ben je peux maintenant clouer le bec à tout le monde… tout le monde avait tort et la carbonara c’est sans crème, sans lardons et sans oignons, juste avec des jaunes d’oeufs, de la pancetta, du parmesan (et de l’huile d’olive et du poivre…)

En tout cas je vous laisse lire l’article, qui en plus d’éclairer nos lanternes, est très bien écrit et très très drôle ! C’est un peu long mais ça vaut le coup de se poser 5 minutes pour le lire.

Bref Floriana MERCI pour la petite mise au point culinaire, c’était clairement plus que nécessaire… car on a testé LA vraie recette donc ce midi et c’est vraiment excellent !

DSC_0625

Il y a un an…

Catégorie Famille le 10 avril 2015 par Marion — 1 commentaire

Il y a un an, je perdais les eaux seulement quelques minutes après minuit, le 10 avril… à 40 semaines donc rien d’anormal et pourtant je me revois, dans le déni le plus total, retourner me coucher en me disant que j’irais faire vérifier ce qui se passait le lendemain matin à l’hôpital… avant de partir passer la journée en Allemagne comme prévu avec ma maman ! Avec le recul, je me demande encore comment j’ai pu penser un truc pareil, mais fatigue ou hormones, mon cerveau ne semblait pas bien analyser ce qui était en train de se passer un petit peu en dessous de lui.

Quand finalement le message a été envoyé et analysé correctement, nous sommes partis pour l’hôpital, à quelques centaines de mètres de la maison, au beau milieu de la nuit.

Il faisait doux, tout était calme, pas une voiture dans les rues (ma grosse angoisse étant de devoir y aller en pleine heure de pointe !) et arrivé à la maternité, même scénario, personne dans les couloirs. On sonne à la salle d’accouchement et une sage-femme vient nous accueillir, nous chuchotant de nous installer dans une salle et qu’elle viendrait rapidement nous voir.

Il n’y a pas un bruit, on est détendus, je n’ai pas de contractions et on ne sait pas trop comment va se passer la suite car les choses avaient commencé bien différemment pour TiBibou !

La confirmation tombe quelques instants plus tard : nous ne ressortirons d’ici qu’à 3 ;) Il est 4h30 du matin environ. On nous donne le numéro de notre chambre et nous montons installer nos affaires… on se croirait quasiment à l’hôtel en vacances !

On tourne vite en rond dans la petite chambre alors on décide d’aller faire des ronds un peu (mais pas beaucoup) plus grands dans les couloirs de la maternité Grande-Duchesse Charlotte… je n’ai toujours pas de contractions, alors on marche, on sourit en voyant une infirmière endormie sur sa chaise dans son bureau, on regarde les faire-part des bébés nés ces dernières années et placardés un peu partout sur les murs, et puis… et puis vers 5h45, la balade de santé prend fin brusquement, sans prévenir… un peu comme dans les films ! La contraction qui vous cloue sur place, vous coupe le souffle et vous scie les pattes ! Puis une 2e, une 3e… aïe, ouille !

On retourne donc dans la salle d’accouchement. Verdict : 5 cm ! J’endure quelques contractions de plus, mais le souvenir de la douleur du premier accouchement se rappelle très TRÈS vite à moi et je fais appeler l’anesthésiste très rapidement !

Quelques minutes plus tard je suis soulagée, apaisée et j’essaie de me reposer un peu car la nuit blanche juste avant l’accouchement, tout le monde sait bien que ce n’est pas l’idéal pour s’occuper de bébé dans la foulée.

1h après la pose de la péridurale environ, on m’annonce que le col est à 10 cm et que notre cocotte sera là dans les minutes qui viennent, mais qu’on va la laisser descendre à son rythme. Il se passe quasiment encore 1h donc, où on nous laisse tranquille, avec petites vérifications par ci par là… et puis…

… et puis l’adrénaline, enfin ! On a vraiment vécu cet accouchement dans la sérénité la plus totale jusque là alors quand on vous dit que c’est LE moment, l’excitation embarque de manière incroyable !

Jusque là tout s’est bien passé, et vite, je n’ai donc aucune crainte sur la suite des événements. Et j’ai raison ! 10 minutes de poussée, comme pour son grand frère et voilà Mistinguette qui pousse son premier cri (ultra-puissant, elle nous a décollé les tympans ;) ). Je la prends sur moi, elle me paraît si petite… elle est si petite en effet ! Elle est toute douce, toute calme, et nous on est sereins… et heureux de l’avoir enfin dans nos bras !

DSC_0899

Ma petite choupette toute brune et toute menue est devenue une belle petite blondinette aux bonnes joues dans lesquelles on croquerait bien…

Espiègle, rieuse, coquine, charmeuse, on ne s’est pas ennuyés au cours de cette première année, mais que de bonheur de la voir aussi heureuse de vivre !

Ça galope à 4 pattes, ça cherche sans arrêt à aller embêter son grand frère, ça rigole, un véritable petit rayon de soleil qui ne cesse d’illuminer la maison… et dont on est tous gaga !

DSC_0479

Huile d’olives en vrac

Catégorie Cuisine, Écologie, Vie montréalaise le 9 avril 2015 par Marion — 1 commentaire

J’ai déjà trouvé plusieurs boutiques qui vendent de l’huile d’olives en vrac, mais en général il faut acheter la première bouteille et la faire remplir par la suite.

Chez Héritage Kalamata, une charmante petite boutique de Rosemont qui sent bon la Grèce, on peut remplir un petit pot d’huile comme un jerrican ;) Vous venez avec votre contenant et si jamais vous n’en connaissez pas la capacité (comme moi #boulet), on vous calculera ça ! Elle est pas belle, la vie ?

On ne trouve pas uniquement de l’huile d’olive dans cette boutique, mais également plein de petits produits d’épicerie fine, des savons artisanaux, ainsi qu’un vaste choix d’olives farcies ou non… dont des olives desserts, par exemple fourrées au chocolat ! Une belle découverte, je vais y retourner…

DSC_0621

Mon butin du jour… miam !

 DSC_0670

Et petit cadeau comme tout le monde en a marre du froid… souvenir de Grèce en septembre 2013 :)

Lingettes lavables

Catégorie Couture, Écologie le 2 avril 2015 par Marion — 5 commentaires

Je n’ai pas eu le courage de me remettre aux couches lavables pour mon 2e bébé… j’aurais aimé mais entre le déménagement, les brassées déjà nombreuses et tout un tas d’autres excuses que je me suis trouvée, j’ai renoncé (bouhou pas bien !)

Mais pour compenser, j’utilise des lingettes lavables, commandées auprès de ma copinaute Noémie !

Lingettes

Je m’en sers tous les jours à la maison mais jusqu’à il y a peu, je prenais des lingettes jetables pour l’extérieur et j’ai décidé d’arrêter ! Sauf que du coup je manquais un peu de lingettes… je n’arrêtais pas de me dire qu’il fallait que je me mette à en fabriquer moi aussi, mais bon, procrastination oblige, on repousse on repousse…

Et puis en début de semaine, notre laveuse a eu la bonne idée de nous lâcher, comme ça subitement, après un grand CLAC et un peu de fumée ! Petit coup de fil à un réparateur qui me dit que d’après ma description du problème, elle est bel et bien décédée et réparable uniquement à un prix indécent ! Nous voilà donc en quête d’une machine neuve (on reprendra pas ce genre de trucs d’occasion je pense, ça nous servira de leçon !), mais bon le temps de magasiner, de commander, et de recevoir la nouvelle bête, les jours passent et les lingettes de Noémie partent les unes après les autres au sale…

J’ai donc deux solutions : aller au coin de la rue dépenser quelques $$$ en lingettes jetables ou passer quelques minutes devant ma machine à coudre, au chaud !

J’opte donc pour la 2e solution moins onéreuse, plus écologique et qui ne me force pas à mettre le nez dehors sous la neige (oui oui ce matin il neigeait… encore !).

Histoire de joindre l’utile à l’agréable, j’ai fait un petit tuto pour ceux qui voudraient se lancer (c’est vraiment simple comme bonjour !)

1. On commence par découper le tissu ! Un tissu éponge et un joli tissu à motifs.

J’ai fait des rectangles de 4 pouces x 5 pouces

DSC_0618

2. On place les petits rectangles (ou carrés ou ronds hein, c’est comme vous le sentez) envers contre envers et on coud à la machine en laissant une petite ouverture pour retourner l’ouvrage.

DSC_0619

DSC_06203. On coupe les quatre coins et on retourne la lingette, tout simplement

DSC_0621

4. On rabat le tissu à l’intérieur au niveau de l’ouverture qu’on avait laissée et on refait une couture tout autour de la lingette et voilà, c’est fini !

DSC_0622

Une petite demi-heure de travail ce matin pour 8 lingettes qui vont aller bien vite nettoyer les petites fesses de ma cocotte ;)

Lingettes

 

Bye bye mars… bonjour avril, le vrai mois du printemps !

Catégorie Météo, Vie montréalaise le 31 mars 2015 par Marion — Soyez le premier à commenter !

Mars a encore été bien frisquet, avec quelques jours de redoux ici et là pour nous faire croire que c’était fini, mais quand on vit ici depuis longtemps, on sait bien que mars, c’est l’hiver ! Avril par contre, on a de l’espoir… certes on peut et on va encore avoir un peu de neige dans les jours et les semaines à venir, mais ça commence quand même à devenir agréable de se promener sans risquer de se vautrer sur une plaque de verglas ou à cause de la neige balancée sur le trottoir par un riverain qui ne sait plus où la mettre tellement il y en a déjà sur son terrain !

On entend les petits oiseaux chanter, les chats et les écureuils sont de plus en plus nombreux à gambader… on attend encore les premiers crocus et les premières jonquilles, mais ça ne devrait plus trop tarder maintenant ;)

Montreal 2

 

Du coup je commence à délaisser le métro et le bus pour des petites balades à pied, bonheur :D

 

Montreal 1

Ma dernière semaine de mars en photos

Catégorie Photo le 29 mars 2015 par Marion — Soyez le premier à commenter !

Une semaine entre hiver et printemps, neige et ciel bleu, cocooning et balades !

On prépare l’arrivée du printemps, de Pâques et de l’anniversaire de la cocotte, et on a hâte quand même quelque part, même si c’est dur de la voir grandir un peu, car ça signifie l’arrivée des beaux jours bientôt bientôt !

Semaine 1

Des courses générant moins de déchets

Catégorie Écologie le 24 mars 2015 par Marion — 3 commentaires

En France un tournant a été pris il y a quelques années déjà : plus de sachets en plastique aux caisses des supermarchés. C’est un tout petit pas, mais un pas quand même et j’aurais aimé que ce soit pareil ici mais malheureusement, malgré les sacs réutilisables en vente dans les supermarchés, on distribue toujours beaucoup (trop) de sacs en plastique !

Il y a aussi les emballages, le suremballage, en carton, en papier, en plastique, en styromousse, bref regardez tout ce que vous jetez au retour de l’épicerie, avant même d’avoir commencé à consommer quoi que ce soit, c’est assez effarant en règle générale ! (et ça vaut pour les deux côtés de l’Atlantique !)

Faire des courses ne générant AUCUN déchet est donc une tâche ardue dans notre société, mais au moins on peut essayer de les réduire, c’est mieux que rien finalement. On peut privilégier les fruits et légumes qui ne sont pas emballés, le fromage et la charcuterie à la coupe en amenant nos propres contenants, en allant dans les boutiques de vrac aussi, d’ailleurs il y en a de plus en plus dans la grande région de Montréal.

DSC_1137

En ce qui me concerne, j’essaie de faire ma part, en tout cas, mais c’est un processus lent puisque ça demande quand même de changer des habitudes plus que bien ancrées ! Les sacs à courses réutilisables aucun souci, faut juste pas les oublier et malheureusement ça m’arrive (et ça m’énerve :P ) mais sur le reste il y avait encore du boulot !

Si on veut continuer à aller dans les supermarchés, le plus simple c’est d’avoir des sacs réutilisables pour éviter les sachets pour fruits et légumes. La plupart du temps je ne prends rien, je jette en vrac dans le caddie les oranges ou les courgettes mais ça peut être pratique pour certains plus petits fruits ou tout simplement si vous préférez compartimenter tout ça comme avec des sachets en plastique. Personnellement si je décide d’en faire, je vais les coudre (il va falloir que je vous présente ma nouvelle amie ma machine à coudre un de ces jours ;) ) mais on peut également les acheter, entre autres chez Métro si le cœur vous en dit ! Évidemment il faut qu’ils soient le plus fins et légers possible pour les aliments à peser !

Comme je travaille de la maison et que j’ai du temps libre en journée ET que j’ai la chance d’habiter proche du marché Jean Talon, c’est là que je m’approvisionne maintenant que les températures sont moins polaires (enfin quoi que… hum !), les marchands nous mettent leurs fruits et légumes dans nos sacs en tissu, on peut faire mettre son fromage dans des boîtes aussi, et je suis pas trop inquiète pour ce qui est des bouchers-charcutiers même si je n’ai pas encore testé !

Pour les fruits secs, le chocolat, les farines etc. je suis désormais adepte de Vrac en Folie et j’ai cousu des petits sachets exprès ! Et je réutilise des bocaux à compote pour les trucs qui peuvent difficilement aller dans un sac (sur la photo ci-dessus : des farines)

Bref en changeant mes habitudes petit à petit je me dis que ça va marcher et qu’à un moment donné, je n’aurais plus envie/l’idée de revenir en arrière ! Entendons-nous bien on est loin du zéro déchet, par exemple ce matin j’avais envie de framboises et bien j’en ai pris, même dans leur petite caissette en plastique !

Courses

Bref j’espère que le bac à recyclage et la poubelle seront de moins en moins remplis ;) Si chacun fait un peu… c’est toujours ça de gagné !

Lait en bouteille de verre #zérodéchets

Catégorie Écologie le 23 mars 2015 par Marion — Soyez le premier à commenter !

Toujours en quête de réduire un peu nos déchets quotidiens, j’ai appris la semaine dernière qu’une fromagerie de Montréal, Qui Lait Cru au Marché Jean Talon, vendait du lait dans des bouteilles en verre consignées.

J’ai donc décidé d’aller voir ça de plus près et en effet, plusieurs sortes de lait sont proposées de cette manière.

J’ai pris du lait biologique 2 % : 1 litre pour 6,20 $ ! Évidemment beaucoup plus cher que dans le commerce traditionnel, mais la consigne est de 2 $ et puis comme on ne boit quasiment plus de lait à la maison depuis que JP a découvert son intolérance, une bouteille de temps en temps pour un petit plaisir lacté, c’est correct ;) Qui plus est le goût n’a rien à voir avec les laits même biologiques des supermarchés ! Il me rappelle le lait frais anglais dont je raffolais quand j’allais en Angleterre ! Un délice !

Lait

Mousse au chocolat vegan

Catégorie Cuisine le 23 mars 2015 par Marion — Soyez le premier à commenter !

Toujours pas d’œufs à l’horizon… demain on fait les courses, promis ! En attendant, on a mangé du chili ce midi. Aucun rapport me direz-vous ? Et bien si ! Pour l’occasion j’ai donc ouvert une boîte de haricots rouges et je me suis souvenue que très récemment, j’avais appris que le jus des légumineuses en boîtes (pois chiches, haricots…) pouvait être battu comme les blancs d’œufs ! Cela donne une consistance proche des œufs en neige et c’est parfait pour réaliser des desserts !

J’ai donc tenté l’expérience avec le jus d’une boîte de 240 g de haricots rouges et 50 g de chocolat noir que j’ai fait fondre au bain-marie pendant que le jus tournait dans le KitchenAid !

Résultat : pas mal du tout ! J’aurais sans doute dû battre le liquide un peu plus longtemps car la consistance était entre la crème et la mousse mais c’était super bon, je défie quiconque de deviner l’ingrédient mystère de la recette !

Ça m’a donné 3 petits pots, parfait pour notre dessert de ce soir !

Mousse choco