Ratatouille

Samedi soir devant le désastre météorologique qui s’abattait sur Montréal, nous avons remplacé la soirée Feu d’artifice sur le Pont Jacques-Cartier par une soirée cinéma sur la rue Saint-Denis  Il ne se joue pas grand chose de très attirant ces temps-ci entre Harry Potter (bof j’ai pas vu les autres) et Nitro (un film de cascade québécois qui m’attire pas pantoute), donc nous avons décidé d’aller voir le dernier Pixar : Ratatouille

Un très très bon film d’animation qui raconte l’histoire d’un rat apprenti-cuisinier dans un grand restaurant parisien, chez Gusteau. Un film extrêmement bien réalisé avec des plans qui parfois sèment un terrible doute : c’est des images filmées la ou vraiment un film d’animation créé de toutes pièces par des professionnel du dessin Les vues de Paris notamment sont saisissantes.

Néanmois et puisqu’il faut bien émettre une critique tout de même l’histoire est sensée se dérouler en France mais quelques petits détails trahissent le fait que le film a été créé par des Américains , petits détails qui n’ont pas échappés à notre oeil vigilant de Franco-québécois qui relevons encore parfois ces différences entre nos deux cultures.

1. Quand le cuisinier épluche les patates … il tient dans ses mains un économe américain Ne riez pas les économes ne sont pas les mêmes ici et là-bas, j’ai toujours de la misère à m’habituer aux économes locaux … et je ne cesse de me couper avec !

2. Le dossier qui contient le testament de Gusteau aussi est un dossier format Amérique du Nord comme j’en ai plein sous les yeux chaque jour au bureau

3. Et enfin le serveur qui sert de l’eau aux client à table dans le restaurant et repart avec la carafe Ca aussi c’est bien typique.

Mais ne vous arrêtez pas à cela et allez le voir … c’est vraiment très sympa !


Laisser un commentaire ?