Soutien-gorge rose et veston noir

Mon dernier roman québécois lu en date  Autant vous prévenir (mais ça se voit au titre…) c’est un livre pour filles ! Pas de la grande littérature c’est certain mais un romain rafraîchissant à lire dans le métro ou à la maison sous la couette quand il fait froid dehors …

Pour les Françaises, si vous voulez vous initiez au « québécois », ce roman est écrit dans un style très « parlé »

Source image

Un petit résumé trouvé sur Québec Loisirs

Par un «lendemain de veille» ensoleillé, la vie de Chloé emprunte un nouveau chemin. Elle, la célibataire endurcie, la «fille de party» par excellence qui n’accorde son affection éternelle qu’à ses trois chats chéris, elle, qui a co-rédigé «Le Manifeste du Célibat», elle commence à se demander si elle n’aurait pas envie d’une vraie belle, grande et flamboyante histoire d’amour… Lorsque sa copine Stéphanie annonce fièrement son mariage prochain avec son ancien professeur, Chloé sent le doute piquer sa belle assurance et la curiosité l’entraîner sur une voix dangereuse.

Quand elle était petite, lorsque Chloé demandait à sa mère si elle connaîtrait un jour le grand amour, elle recevait invariablement la même réponse : «Qué sera sera». Maintenant, elle veut savoir ce qui sera et ce qui doit être. Elle contrevient donc sciemment à la première clause du Manifeste rédigé un soir de grandes libations : «être et demeurer célibataire». Elle met une croix sur les relations éphémères, sur les caresses furtives mais passionnées dans les toilettes des bars, sur ces amours sans lendemain qui ont l’avantage de ne pas faire peur…

Juliette et Antoine, ses compagnons de célibat, continuent quant à eux de repousser le grand amour, ce mythe terrifiant, ce dictateur cruel auquel il faut éviter de se frotter. Heureusement, Chloé reçoit l’appui de ses parents qui comprennent beaucoup plus de choses qu’ils n’en ont l’air, de Marcus, une magnifique drag queen jamaïcaine, de sa petite soeur Daphnée, déjà mariée et mère de deux adorables jumelles, et du beau, tendre et merveilleux Simon, dans son enquête sur les rudiments et les raffinements de l’amour.

Chloé sera pourtant la première surprise lorsqu’elle découvrira que l’amour se cachait là où elle s’y attendait le moins, précisément dans les mains du plus incrédule des princes charmants. Tant mieux, car le grand amour ne naît pas d’une baguette magique… Chloé à su le pourchasser, le débusquer, l’amener, pas à pas à entrer chez elle, pour prendre un petit café de fin de soirée…

2 réponses à “Soutien-gorge rose et veston noir”

  1. 1

    ma fille adore Raphaelle Germain. J’apelle ça de la lecture » fast-food, lue très rapidement drôle mais pas nécessairement nourrissant pour l’esprit!

  2. 2

    Oui c’est clair 😉 J’aime alterner trucs sérieux et trucs plus légers 🙂


Laisser un commentaire ?