PVT : ça bouge entre la France et le Canada

C’est toujours un sujet qui me tient à coeur le PVT parce que c’est par le biais de ce programme que je suis partie au Québec en novembre 2005. A l’époque point de quotas stressants, d’argent à débourser ni d’attente puisqu’on se rendait directement à l’ambassade et on avait son visa dans la journée !

L’année d’après, l’engouement a commencé à prendre de l’ampleur et les quotas sont atteint de plus en plus rapidement voire à la vitesse de l’éclair en automne dernier pour les départs en 2013 !

Et bonne nouvelle pour tous ceux qui sont tentés par l’aventure : la durée du PVT passe de 12 à 24 mois ! Non seulement ça laisse plus de temps pour s’installer, prendre le pouls du pays, trouver des opportunités de boulot intéressantes, etc. (et ne plus avoir envie de repartir ?? 😉 ) mais en plus ça permet de lancer sa demande de Résidence Permanente en étant déjà sur place tout en ayant des chances de l’avoir avant la fin du PVT… je dis bien « des chances » parce que les délais s’étant considérablement allongés, mieux vaut envoyer son dossier fissa et croiser les doigts pour avoir le précieux sésame dans les 2 ans 😉 il restera toujours le visa Jeune Pro ou la demande de permis de travail avec son employeur en cas de délais trop justes !

Les quotas seraient eux-aussi doublés, passant de 6000 et quelques places à 14 000 ! Bref il risque d’y avoir un sacré débarquement de Français dans la Belle Province sous peu !


Laisser un commentaire ?