Accoucher au Luxembourg

Après 9 mois d’attente, une petite princesse nous a rejoint il y a quelques jours ! Une petite princesse née à la Maternité Grande-Duchesse Charlotte à Luxembourg (c’est pas la classe ça 😛 ), l’occasion pour moi de faire un petit comparatif de mes expériences d’accouchement à Montréal et à Luxembourg ! Ça n’engage que moi car les expériences varient sans doute beaucoup d’une maman à l’autre mais ça peut toujours être intéressant pour les personnes cherchant des renseignements !

Le suivi de grossesse

On va commencer par le commencement tant qu’à faire ! Bon pas de Dollar*ma ici donc le test en pharmacie coûte pas mal cher mais au final ça commence pareil, on achète un petit test, on fait pipi et on voit le résultat apparaître quelques secondes plus tard ! Commencent alors le suivi à proprement parler qui va durer plus ou moins 9 mois !

A Montréal, j’ai choisi un suivi assez classique. Gynéco dans une clinique les 2 premiers trimestres, puis passage au suivi à l’hôpital pour les dernières semaines. Le suivi est assez peu médicalisé, une seule écho obligatoire à 20 semaines, la première je l’ai donc faite dans le privé moyennant finance (mais nos assurances couvraient !), les rendez-vous consistaient à prendre ma tension, à mesurer la hauteur utérine, à vérifier les protéines dans les urines, à me peser et à écouter le coeur du bébé ! Vérification du col régulièrement en fin de grossesse, voilà !

A Luxembourg, c’est bien simple on a l’impression d’être une grossesse à risque tant le suivi est serré et médicalisé ! Suivi gynéco en parallèle aux sages-femmes avec écho tous les mois en plus des 3 obligatoires + test ADN dans mon cas après un mauvais tri-test (mauvais tri-test à Montréal aussi mais on ne m’avait rien proposé pour vérifier !). A partir de 35 semaines, monitorings toutes les semaines, etc. Bref j’ai passé mon temps à l’hôpital, littéralement !!! L’avantage c’est que le jour J, je connaissais bien les services et tout 😉 Par contre étrangement pas de test de diabète gestationnel ssi aucun antécédent ni risque (bon ça m’arrangeait !)

L’accouchement

A Montréal, malgré le fait que ce soit en hôpital universitaire, j’avais trouvé ça assez cool, avec ballons pour relaxer, baignoire jacuzzi, infirmières connaissant différentes techniques pour aider à passer les contractions etc. Par contre beaucoup beaucoup de passage en salle d’accouchement avec infirmières, médecins, internes etc.

A Luxembourg, idem, tout le matériel pour accoucher naturellement, mais moins de passage en salle d’accouchement (p’tet parce que c’était la nuit ça peut jouer…), beaucoup moins de monde autour de moi au moment de la sortie du bébé aussi. En gros une sage-femme, sa stagiaire, l’interne et le gynéco qui me suivait. A Montréal j’ai souvenir de 6 ou 7 personnes !

Le post-partum

A Montréal, chambre seule avec salle de bains, très grande, vrai lit pour le papa, repas correct (pour un hôpital hein !), par contre sans cesse dérangés ! De jour comme de nuit pour prise de tension et autres actes médicaux divers et variés… toutes les heures ou presque ! Seulement 48h sur place… pour un premier bébé, je serai bien restée une journée ou deux de plus, j’avoue ! Gros « moins » : un lit bien pourri qu’il fallait que je relève manuellement… pas très pratique !!!

Passage d’une infirmière au retour à la maison + bon suivi au CLSC en cas de souci !

A Luxembourg chambre seule avec salle de bains aussi mais minuscule, papa qui dort sur un fauteuil inclinable et bouffe absolument IMM-ONDE ! Exemple premier repas après l’accouchement : des pâtes à l’eau avec des brocolis vapeur et une truite entière avec la tête et tout, jetée dessus… *eurk* ! On peut rester 3h comme 4 jours dans la chambre… je trouve ça bien ce choix ! J’ai choisi de rester 48h… 2e bébé et plus facile que le 1er, j’avais hâte de retrouver mon chez-moi ! Gros point positif par contre sur les visites du personnel médical ! Beaucoup moins de passage et même aucun entre minuit et 7h, il suffit juste d’appeler si on a un souci ou une question, mais au moins on dort en paix ! J’ai trouvé ça bien plus léger par contre niveau vérifications. La petite avait un bracelet mais nous non et personne ne vérifiait jamais notre identité tandis qu’à Montréal, ce point précis virait quasiment à l’obsession 😉

Passage d’une sage-femme au retour à la maison, elle est venue 3 fois me contrôler ainsi que le bébé.

La paperasse

Sans surprise, la palme de l’administration lourdingue revient au Luxembourg !!! Des tonnes de démarches à faire partout en ville + par courrier… quand déjà l’État Civil vous donne 8 actes de naissance, c’est pas très bon signe sur le nombre de courriers à se taper pour que tout le monde reçoive le sien (sécu, mutuelle, boulot…) Bizarrement par contre au niveau des ambassade, la palme de la complication revient au Canada… déjà l’Ambassade à Bruxelles c’est un obstacle et un sacré paquet de trucs à remplir et à fournir pour que la petite cocotte ait la nationalité canadienne vs une visite à l’Ambassade de France à 5 minutes de la maison pour qu’elle obtienne en 5 minutes la nationalité française !

Bref voilà, des + et des – des deux côtés finalement, en fonction des catégories… mais de chaque côté de l’Atlantique, de beaux enfants qu’on aime plus que tout 😉

E.

Une réponse à “Accoucher au Luxembourg”

  1. 1

    Encore félicitations! Très jolie petite qu’on verra j’espère bientôt à Montréal 🙂


Laisser un commentaire ?