Bye bye nichon, bonjour biberon

Voilà c’est fini…

Presque 18 mois après, la fin de l’aventure allaitement a eu lieu hier, premier jour d’octobre ! Je ne m’étais pas vraiment fixée de limite quand j’ai accouché de ce beau petit bébé numéro 2 en avril 2014, mais je savais que je n’allais pas reprendre une activité salariée ni la mettre à la garderie aussi tôt que son frère donc j’avais tablé, sans rien décider d’avance, sur un créneau entre 1 et 2 ans finalement. On tombe pile poil entre les deux 😉

J’aurais juste aimé que ça se termine autrement parce que c’était pas forcément très glorieux de lui annoncer la nouvelle en pleurs (elle et moi en pleurs !) en pleine nuit après quasiment 2 heures de crise… Je me sentais mal mais je me suis dit qu’elle devait avoir compris car elle a finalement sombré dans le sommeil peu de temps après (EN-FIN !) et n’a rien réclamé au réveil…

J’ai passé la journée à ressasser ça, et plus le moment d’aller la chercher à la garderie approchait, plus le stress montait, je me sentais mal, je me sentais coupable, j’avais peur de sa réaction et de la soirée qu’on allait passer… Pas tant qu’elle ait encore besoin de mon lait à son âge (surtout avec tout ce qu’elle engloutit par 24 heures !), mais plus le côté câlin… quoi que ! Finalement c’est un peu le fait qu’elle faisait n’importe quoi au sein sauf rester collée à profiter de ces moments qui m’a entre autres poussée à arrêter aussi brusquement !

Sans parler de son attitude de droguée en manque limite effrayant ! Il fallait la voir tirer sur mes vêtements et surtout se mettre en transe totale en cas de refus !

Hier soir ça a comme été le coup de grâce quand je suis allée la chercher à la garderie… Alors que normalement elle attend d’être à la maison pour réclamer, elle a commencé à essayer s’arracher mon chandail devant les éducatrices, je l’ai posée par terre en lui disant « Non, à la maison » et nous avons eu droit à un magnifique plongeon au sol digne des plus grands joueurs de football dans la surface de réparation ! Son éduc m’a demandée si je l’allaitais encore, j’ai répondu « oui » mais une petite voix intérieure m’a comme dit « oui, mais arrête ! » 😉

24 heures après je me sens totalement en paix avec ma brusque décision finalement ! En me réveillant ce matin, je me suis dit que j’avais décidé ça sur un coup de tête, mais finalement non 😉 même à 5h du matin, même en ayant l’impression d’exploser en le disant, c’était en fait mûrement réfléchi et bel et bien définitif !

Ma petite cocotte, sache que comme je te l’ai dit lors de cette terrible nuit où on a si peu dormi, c’est pas contre toi, mais tu grandis et il est temps de passer à autre chose, de tourner la page et de passer à l’étape suivante où il y aura toujours autant de câlins et de bisous, d’amour et de chatouilles, de fous rires et de complicité… mais juste sans lait 😉

10457481_10154883258770532_7805335279079429385_n

 

2 réponses à “Bye bye nichon, bonjour biberon”

  1. […] la fin chez nous, c’est 39 mois d’allaitement! » Je suis entourée d’amies qui allaitent, qui ont allaité, longtemps, pas longtemps, plus ou moins longtemps, et oui, cela […]

  2. […] Je suis entourée d’amies qui aillaitent, qui ont allaité, longtemps, pas longtemps, plus ou moins longtemps, et oui, cela m’a encouragée et […]


Laisser un commentaire ?