Les îles de la Madeleine

Le week-end dernier, c’était l’Action de Grâce et pour l’occasion, nous avions droit à un jour de congé , qui plus est un lundi… royal ! Du coup on avait prévu notre coup de longue date… On a posé deux jours de plus et on a réservé nos billets d’avion, direction : les îles de la Madeleine !
Mais c’est où ça, au fait, les îles de la Madeleine ? Pas très loin finalement, à un peu plus de 1200 km de Montréal, dans le golfe du Saint-Laurent, le dernier petit bout de Québec après le grand large…

Une petite carte pour nous aider à y voir plus clair !

Samedi 15h30, nous embarquons donc dans un petit avion Air Canada Jazz direction Québec.

La vue est splendide… Montréal, Trois-Rivière, Québec…

La vue est belle, la balade est sympa. Bon par contre, c’est Air Canada, donc niveau bouffe on s’assoit dessus Faut aimer les bretzels parce qu’on en a engloutis entre Montréal et les îles ! Heureusement qu’ils servent à boire, sinon c’est l’étouffement assuré…

Un arrêt à Québec, un autre à Gaspé et vers 23h « heure des maritimes », nous voilà donc au bord de l’océan. Il fait nuit noire, on récupère la voiture, on devine la mer, on l’entend, on la sent mais on ne la voit pas encore. On arrive au gite, on découvre nos hôtes, Marie et Michel et on va se coucher, histoire d’être en forme pour commencer le marathon des balades !
Dimanche matin, réveil difficile (oui oui une heure de décalage ça paraît le matin !!!). On ouvre un oeil et là on découvre émerveillés les splendeurs du paysage !

Et la jolie petite maison dans laquelle nous allons vivre les quatre prochains jours

Évidemment après un gros petit déjeuner, nous n’avons pas traîné à partir à la découverte de la première île, celle que nous avions choisie pour notre séjour, le Havre-Aubert.

Les plages magnifiques (mais attention aux apparences, il ne faut pas être trop frileux, la mer est frisquette, comme en Bretagne !)

Pas d’ours aux îles de la Madeleine… mais il a quand même fallu qu’on tombe sur la faune locale ! Beaucoup plus sympathique au demeurant que les vilains nounours du continent qui me terrorisent !!!

Petite balade dans le coin si typique de la Grave…

Aux couleurs de l’Acadie…

Un petit air de Sainte-Marie-la-Mauderne

Vu du haut de la butte des demoiselles.

Le lendemain direction l’extrême opposée de l’île, l’île de grande entrée, tout au nord. Un coin encore plus sauvage et aux paysages toujours aussi magiques !

Un petit côté Nunavut !

Mais les îles ce n’est pas désertique, loin de là, c’est même plutôt dense comparé à d’autres régions du Québec comme la Gaspésie par exemple. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est coloré

Après tous ces kilomètres, et après l’avoir traversée mainte et mainte fois, il nous restait à partir à la découverte de l’île principale, celle de Cap-aux-Meules, la « capitale » de l’île !

Le port de Cap-aux-Meules…

Avec en fond, le traversier qui relie les îles à l’île du Prince Édouard.

Au village de Fatima !

Vue du haut de la butte des vents :

Mais les vacances ont toujours une fin malheureusement alors après avoir cueilli 3-4 kilos de canneberges sauvages, acheté une part de chacun des trois excellents fromages des îles, collé au fond du sac deux bouteilles d’écume, la bière locale, une petite terrine de homard et un pot de miel de fleurs sauvages, il était déjà temps de s’en retourner sur le continent…

Direction donc le tout petit aéroport des îles (mais si pratique !!!)

Le tarmac… l’avion qui va à l’I.P.E. Le nôtre est encore quelque part dans les airs au-dessus de la Gaspésie !

Les dernières photos du séjour…

Une mer de nuages au-dessus du Nouveau-Brunswick !

Et voilà, les mini-vacances sont déjà finies… Les prochaines dans deux mois ! Franchement si vous avez l’occasion, allez aux îles, c’est vraiment très beau et si vous avez besoin d’un hébergement, on nous recommandera notre gîte sans aucune hésitation tellement on a été bien reçu ! Le top 1 des gîtes du Québec à date (et on en a fait quelques uns)

En tout cas, on a bien rechargé les batteries, on devrait survivre aux nombreuses heures supp de boulot qui se profilent à l’horizon

Une réponse à “Les îles de la Madeleine”

  1. 1
    Ouarda

    Magnifique !


Laisser un commentaire ?