Mes amis les sushis

Quand on aura déménagé à l’autre bout de la ville, le premier truc sur lequel il va falloir se renseigner (oui oui le PREMIER, j’insiste ), c’est les restos japonais du quartier !

En effet, depuis que nous sommes ici, nous sommes devenus des inconditionnels des sushis, makis et autres petites gourmandises nipponnes dont j’oublie tout le temps le nom et il ne se passe pas une semaine sans qu’on passe commande chez notre Maître Sushi préféré : Kashin Sushi au coin Queen-Mary / Côte-des-Neiges !

Genre le soir devant le frigo ouvert, la mine dépitée…
– Bon qu’est-ce qu’on bouffe ce soir ?
– Pfff j’sais pas, t’as envie de quoi ?
– Je sais pas trop, qu’est-ce qu’on a ?
– Bah rien, faudrait faire des courses…
– Bon bah sushis, ça te tente ???
– Mets-en qu’ça me tente !

Et nous voilà en route pour 1 petite minute de marche. Pas grand chose ne nous arrête dans ces cas-là, même pas la météo ! On commence à être connu là-bas d’ailleurs et on a rempli déjà un nombre considérable de cartes de fidélité (et donc laissé un montant d’argent lui-aussi considérable du coup !)

On en a essayé des restos à sushis dans Montréal mais celui-ci reste incontestablement numéro 1 pour nous et sera donc très difficile à détrôner Heureusement, après quelques petites recherches sur le net, je m’aperçois qu’ils n’ont pas un mais deux restos à Montréal, et le deuxième est dans l’est de la ville, pas si loin que ça de notre futur chez nous

Ce que je trouve intéressant avec les sushis, c’est la manière dont ils s’adaptent au marché et au goût locaux. Exemple le Maki Montréal qui rendrait sûrement le Japonais quelque peu sceptique : avocat + saumon + fromage à la crème ! Il déchiiiiiiiiiiire trop celui-là, c’est mon préféré

Bon allez, la preuve en image (parce qu’en plus d’être bons, ils sont beaux)


Laisser un commentaire ?

««   ∞   »»